Hernie ombilicale et épigastrique

La hernie ombilicale est présente environ dans 2 à 5 % de la population

La hernie ombilicale

La hernie correspond à un orifice anormal au niveau de la paroi abdominale, la plupart du temps au sein d’une zone de faiblesse. Le contenu abdominal s’engage alors dans le prolongement du péritoine ( sac herniaire ) se manifestant le souvent par une tuméfaction ou « boule ».

La hernie ombilicale est présente environ dans 2 à 5 % de la population. Elle est plus fréquente chez la femme et est favorisée par la grossesse.

La hernie épigastrique ou hernie de la ligne blanche est retrouvée environ dans 4% de la population.

La hernie épigastrique

La hernie épigastrique ou hernie de la ligne blanche est retrouvée environ dans 4% de la population.

Elle est plus fréquente chez l’homme.

Le plus souvent ces hernies sont de petites tailles, d’origine congénitale et elles sont diagnostiquées soit de façon fortuite ou à l’ occasion de douleur.

En l’absence d’intervention, l’ orifice de la hernie va s’ agrandir progressivement occasionnant des douleurs et s’ accompagner d’ un risque d’ étranglement herniaire plus important.

La cure chirurgicale est recommandée pour empêcher que les petites hernies deviennent volumineuses et en cas de grosse hernie pour éviter l’étranglement.
La réparation chirurgicale peut être faite par suture pour les petites hernies dont l’orifice est de taille centimétrique. Au delà du centimètre la pose d’une prothèse est recommandée en raison du risque de récidive lié à la simple suture, du fait de la fragilité des tissus à ce niveau.
La prothèse peut être placée par une incision directe ou par laparoscopie.

• Les petites hernies sont opérées par une incision directe tracée au pourtour de l’ombilic, qui laisse une cicatrice peu visible.

• Les hernies de taille supérieur au centimètre sont traitées par prothèse qui couvre l’orifice.

• Pour les hernies de taille moyenne, avec un orifice de l’ordre de trois à cinq centimètres la prothèse est placée par laparoscopie.