Hernie crurale ou fémorale

Représente seulement 3% des hernies de l’aine

La hernie crurale ou fémorale est beaucoup moins fréquente que la hernie inguinale.

Elle ne représente qu’environ 3 % des hernies de l’aine et elle est plus fréquente dans le sexe féminin. Elle est plus exposée à l’étranglement que la hernie inguinale entraînant un risque d’intervention en urgence et de résection intestinale plus élevé.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic est réalisé de la même façon que pour la hernie inguinale.Le diagnostic de hernie fémorale impose une prise en charge chirurgicale en raison du risque plus élevé d’ étranglement herniaire.

Le traitement peut se réaliser par deux approches différentes :
L’ abord directe selon la technique sans tension avec mise en place d’ une prothèse ou d’ un plug prothétique impliquant un risque de douleur post-opératoire plus élevé.
L’ abord cœlioscopique par voie pré-péritonéale avec prothèse selon les mêmes principes que le traitement de la hernie inguinale.